Rencontre avec la vice-championne de France de Cup Tasting

LA DÉGUSTATION DU CAFÉ #4

Au Championnat Français des Cup’tasters 2019, il y avait une bretonne sur le podium. C’est la seconde fois que Marie Baudet se distingue lors de cette compétition nationale de dégustation de café, Lobodis souhaitait donc vous présenter ce cupper au nez fin made in Bretagne !

 

Marie Baudet - Vice Championne de France de cuping en 2019, a accepté de nous livrer son témoignage sur son expérience de la dégustation café.

Comment devient-on expert en dégustation de café ?

Mon histoire est un peu atypique, je ne suis pas une professionnelle de la dégustation, je me suis lancée ce défi personnel un peu par hasard. 
Dans le cadre de mon activité, j’ai suivi une formation de barista pour découvrir l’extraction lente. Lors des nombreux exercices de cupping, le formateur a remarqué que j’avais du nez et m’a incitée à participer à une compétition de dégustation. 
Etre Nez était un rêve d’enfant, depuis toute petite, je suis très sensible aux odeurs et celle du café m’a toujours particulièrement attirée. Sans expérience, ni entraînement spécifique j’ai été surprise de me classer 4ème lors de ma première participation à ce concours en 2018 face à des professionnels aguerris. J’ai le goût du challenge alors j’ai voulu faire mieux l’année suivante.

 

Comment se déroule une compétition de cupping ?

C’est la SCA (Specialty Coffee Association) qui organise ces championnats de café à travers le monde, avec d’autres compétitions comme le Latte Art ou le Coffee in Good Spirit. Ces concours ont lieu lors d’événements publics ou salons professionnels. Pour le Cup Tasting, nous sommes une cinquantaine de candidats aux sélections et ça s’égrène jusqu’en finale
Trois tasses de café de spécialité sont placées dans un carré, deux sont identiques et une très légèrement différente. A la dégustation, nous devons distinguer quel café se différencie des autres le plus rapidement possible et ce, huit fois de suite. L’odorat, le goût, la concentration, la rapidité tout à son importance. La première année, j’ai été un peu lente, en 2019, j’ai réussi à tester 8 lots de 3 tasses en 3mn57s ! Je me suis classée juste après le vice-champion du monde et j’espère faire encore mieux la prochaine fois !

Quel était l’objectif de votre première formation en cupping ?

J’ai ouvert à Saint-Brieuc en 2016 un salon de thé-restaurant, Cocotte et Moustache, où je propose des plats de saison, des tartes salées et sucrées et ma spécialité le cheesecake. Je suis fan de la Queen Elisabeth alors l’esprit est un peu « british » et j’ai une vaste gamme de thés. Je souhaitais développer le slow coffee car cette méthode d’extraction douce me semble correspondre à l’ambiance cocooning du lieu, mais je n’ai pas encore trouvé le temps de mettre en place le café infusé car je suis très souvent en cuisine. J’ai la chance d’avoir une clientèle fidèle et ces concours de cupping m’ont donné un peu de visibilité localement. Je ne le fais pas dans ce sens, la dégustation de café reste pour moi un plaisir, mais ce don olfactif que je ne travaille pas interpelle. J’ai déjà eu plusieurs vies professionnelles, alors allez savoir, pourquoi pas en faire un jour mon métier ! 

Cocotte et Moustache • 9 Place du Martray • 22000 Saint-Brieuc • www.facebook.com/cocotteetmoustache/



La dégustation du café est un art que Lobodis vous propose de découvrir, grain par grain, au fil des articles :
#1 Le Langage Café, 
#2 Entraînez-vous à la Dégustation du café avec la Roue des Saveurs,
#3 Préparez Votre Dégustation avec une fiche spéciale à télécharger

Prêt pour un cupping ? A vos tasses ! Lobodis Pure Origine bien sûr !

Partager :

Le vocabulaire du café

> Consulter le lexique du café