Développement durable : Valle Ubiriki, une coopérative péruvienne exemplaire

Depuis le lancement en janvier 2021 du projet d’externalisation du suivi de nos filières (réseau MATE), la mission au Pérou est la deuxième réalisée par un expert indépendant. Cette fois-ci, c’est notre enthousiaste consultante Lisa qui est partie, en août 2021, à la rencontre de l’une de nos coopératives partenaires. Voici donc le retour sur cette mission, dans le district de Pichanaki auprès de la coopérative péruvienne Valle Ubiriki.

 

Le café, richesse et source d’enjeux au Pérou

L’économie du Pérou repose encore beaucoup sur l’exportation de produits agricoles, dont le café. Le pays compte plus de 200 000 familles de caféiculteurs, avec en majorité des plantations de petite taille (< 5ha). Dans les années 90, l’instabilité politique du pays a été un frein au développement du secteur café.  C’est à partir des années 2000 que les échanges reprennent réellement, et de nombreuses coopératives sont créées. Le Pérou est aujourd’hui l’un des principaux pays producteurs d’arabica au monde !

A proximité de Lima, dans la région de Junin, on trouve la coopérative Valle Ubirki implantée à Chanchamayo, partenaire Lobodis

Valle Ubiriki, une coopérative à vision durable

La coopérative Valle Ubiriki est implantée à Chanchamayo dans la région de Junin, au croisement entre la zone montagneuse du pays, la Sierra et la zone forestière tropicale, la Selva. Située dans une zone très productive où se cultivent aussi des agrumes et des bananes, la coopérative a l’avantage d’être à proximité de Lima, capitale du Pérou et point de convergence pour les échanges commerciaux. 
Créée en 2004 à la suite d’un projet coorganisé par l’université de Wageningen et un torréfacteur européen, Valle Ubiriki comptait au départ une centaine de producteurs, regroupés autour d’un projet commun : produire des cafés durables et de qualité. La coopérative s’est agrandie et compte aujourd’hui 462 membres, répartis sur des terroirs très variés, à une altitude moyenne de 1250m.
 

 

Un approvisionnement en café responsable via une coopérative structurée et durable

Pendant sa visite de la coopérative, Lisa a été agréablement marquée par l’organisation structurée de la coopérative. Celle-ci possède par exemple un laboratoire de qualité dans lequel des jeunes sont formés pour goûter les cafés et réaliser des dégustations avec les producteurs. De plus la coopérative a fortement investi dans des infrastructures de stockage et de traitement post-récolte du café, et cela est un atout majeur pour garantir la qualité et la bonne traçabilité des cafés. 

Employé de la coopérative en charge du séchage solaire en lits africains du café
Équipe du laboratoire qualité de Valle Ubiriki, réalisant un contrôle des qualités organoleptiques du café
César, Rolando et Jonathan ; membres et techniciens de la coopérative péruvienne
Présentation des principes d'une coopérative lors d'une « escuela de campo » par les techniciens de Valle Ubiriki

Un fonctionnement basé sur des relations de confiance avec les producteurs

Valle Ubiriki favorise le lien social et des prises de décisions démocratiques, basées sur l’écoute des attentes des producteurs, comme en témoigne la réalisation d’assemblées générales ainsi que de comités techniques et électoraux. Un comité des femmes a également été créé afin de lutter contre l’inégalité des genres, car les femmes sont malheureusement encore peu représentées au sein des coopératives péruviennes.
Enfin, des formations de terrain appelées « Escuela de Campos » sont tenues chez les producteurs pour échanger sur leurs pratiques agricoles. Des groupes de jeunes agriculteurs particulièrement motivés appuient les producteurs lors des périodes de récolte et déploient des projets sur le terrain. Toutes ces actions contribuent à fidéliser les producteurs de café qui trouvent ainsi de nombreux avantages à s’associer à la coopérative. 
 

Une coopérative qui soutient des projets de développement

Parmi tous les partenaires avec lesquels nous travaillons, Valle Ubiriki est certainement l’une des coopératives les plus impliquée dans des projets de développement, dont voici quelques exemples :

  • La coopérative soutient des projets de protection de l’environnement, comme le projet de reforestation mené par Envol Vert qui vise notamment à sensibiliser les communautés locales aux enjeux de préservation des forêts et de la biodiversité. 
  • Valle Ubiriki appuie aussi des projets à valeur sociale, comme Café Mujer qui consiste à apporter une assistance technique pour améliorer la qualité du café de 120 productrices. L’inclusion sociale s’élabore aussi suivant un projet de formation de jeunes au contrôle qualité du café, pour que ceux-ci deviennent Q-Grader
  • Enfin, la coopérative développe de plus en plus la production de micro-lots d’exceptions, afin de s’ouvrir à d’autres marchés plus rémunérateurs.

     
Caféier en fleur, issu de la production

Vous l’aurez compris, Valle Ubiriki est une coopérative exemplaire que nous sommes fiers de compter parmi nos partenaires producteurs. 

Partager :

Le vocabulaire du café

> Consulter le lexique du café